LAMOTHE BERGERON

Une floraison homogène, un été précoce, très sec et très chaud, un mois d’août au tempérament océanique, un mois de septembre mêlant pluie et soleil ont accouché d’un beau millésime et d’une récolte généreuse. Comme souvent, l’assemblage de Lamothe-Bergeron s’équilibre entre Merlot et Cabernet Sauvignon. La matière est gourmande, charmeuse, soyeuse, sans excès de concentration. Les notes sucrées de cassis annoncent la promesse d’un millésime de grande maturité.

















Le temps clément observé mi-juin a permis à la floraison de s’achever dans de bonnes conditions. A partir de la fin du mois d’août, un temps chaud et sec s’est installé jusqu’à la fin du mois d’octobre, nous permettant d’attendre sereinement la maturité de chaque parcelle. Les vendanges de merlot se sont déroulées du 22 septembre au 7 octobre, celles des cabernets sauvignons du 10 au 15 octobre. Le 2014 est un millésime charmeur. Il est porté par une belle fraîcheur, des notes de cassis et de fruits rouges, une matière gourmande de grande ampleur. La finale est élégante, dans le droit fil de ce que sait faire la propriété.














Il y a des années où l’on remercie la météo, en 2013 année nous avons dit merci à notre terroir. Plus que jamais, nous prenons conscience que les couches de graves profondes que nous avons la chance de posséder sont un gage de régularité dans l’expression de la finesse. Charmeur, distingué et frais, le 2013 séduit par son juste équilibre. La robe est brillante, les tanins sont soyeux, fins et gourmands, rehaussés par les jolies notes du cabernet-sauvignon, le cassis, la cerise et les épices.














2012 restera dans les annales comme un millésime très tardif. Après un début d’été capricieux, fin juillet, août et septembre furent radieux. Les raisins purent atteindre la maturité complète. Les vendanges commencèrent le 5 octobre et s’achevèrent le 17 octobre. Des vendanges courtes et intenses ! 2012 est un millésime de grande qualité. Le vin est d’une netteté et d’un fruité surprenant, sublimé par une couleur intense et des notes épicées. La structure et l’équilibre sont ceux d’un grand vin.

















2011, année de la précocité. Telle est la caractéristique de ce millésime hors norme. Les vendanges ont commencé le 8 septembre avec les merlots et se sont achevées le 24 septembre avec les cabernets sauvignons. Dans cette année aux conditions climatiques exceptionnelles, il fallait être à l’écoute de la vigne, appliqué et méticuleux. Une chose est sûre, 2011 est prometteur et de grande qualité.


















Après un 2009 aux accents baroques, 2010 est un grand millésime classique. L’été a été particulièrement beau, sans excès de chaleur. Le soleil a également été présent tout au long de l’arrière saison, avec des nuits assez fraîches. Les tannins des pépins sont encore plus murs qu’en 2009 et les acidités un peu plus marquées, ce qui augure d’un millésime de grande garde.
Belle couleur intense et profonde. Notes de fruits rouges avec un boisé présent mais pas trop marqué. En bouche, profil très droit et tendu avec une belle amplitude et des tannins très présents et très charnus. Longue finale.










2009 est le premier millésime signé Hubert de Boüard et il restera dans l’histoire de la propriété. Juillet et août ont été magnifiques, avec de la chaleur sans excès et la juste quantité d’eau. La météo idéale s’est poursuivie en septembre et octobre, avec une succession de nuits fraîches et de journées chaudes. Ces conditions de rêve ont permis de mener des vendanges sur mesure en cueillant dans chaque parcelle des raisins à parfaite maturité.
Les vins présentent une belle couleur très intense. La bouche est ample, pure, juteuse, conclue par une finale très longue. De la sève et du style.













Le millésime le plus tardif de cette dernière décennie. Malgré les aléas climatiques, la combinaison d’un travail appliqué et d’une récolte modérée (43 hl/ha) a donné une qualité plus que satisfaisante. Les vins sont prometteurs, équilibrés, colorés et agréablement fruités.
En vente à la propriété au prix de 19 € TTC / blle
















Les très bonnes conditions climatiques observées à partir de la fin août nous ont permis d’aborder les vendanges avec un potentiel qualitatif intéressant. Cela nous permet d’espérer des vins équilibrés, colorés et fruités, aux teneurs en alcool naturellement modérées.
En vente à la propriété au prix de 18 € TTC / blle















Le bel ensoleillement observé à partir du mois d’avril a favorisé la maturation des raisins. Au mois d’août, les baies exhalaient déjà des saveurs sucrées et des arômes prometteurs. Le millésime 2006 offre un très beau potentiel. Il a tous les attributs pour être concentré et taillé pour la garde. Un grand classique !
En vente à la propriété au prix de 19 € TTC / blle

















2005 laissera le souvenir d’un millésime de grande qualité dont le climat, de l’hiver à l’automne, fut exceptionnellement sec, avec une fin de printemps et un été chauds, ensoleillés mais sans canicule.
Le vin est concentré et racé : très coloré, avec des fruits éclatants et des tannins puissants et non astringents. Un grand millésime de Cabernet-Sauvignon !















> Voir les millésimes Nove

NOVE

Nove veut dire « en innovant » en latin. Depuis 2014, ce vin fait l’objet d’une petite série symbolisant le renouveau du Château Lamothe-Bergeron. Les Cabernets et Petit Verdot choisis dans nos plus belles parcelles font la rareté et l’élégance de ce vin élevé 18 mois en barriques neuves. 4 200 bouteilles devraient être produites en 2015.












Nove veut dire « en innovant » en latin. Depuis 2014, ce vin fait l’objet d’une petite série symbolisant le renouveau du Château Lamothe-Bergeron. Nove est produit en toute petite série à partir d’une proportion importante de Petit Verdot. Le Cabernet Sauvignon et le Merlot complètent l’assemblage. Il est élevé 18 mois en barriques neuves. Le 2014 est le premier millésime de Nove. Il révèle une profondeur exceptionnelle, une robe intense, presque noire, une multitude de fruits mûrs. Un vin de grande garde.












> Voir les millésimes Lamothe-Bergeron